Navigation

Plan du site
Zones pastorales »

Paroisse

Saint-Antoine-de-Padoue

(Saint-Léonard-Parent)


Érigée :
Population :
Familles :
1868
545
200


UNITÉ PASTORALE SAINTE TRINITÉ

Membres de l'équipe d'animation pastorale

P. Roland Poitras, i.v.d., modérateur
M. Lee Akerley, agent de pastorale,
Mme Claudette Cyr, Mme Victorine Cyr, M. Serge Desjardins,
M. Jean-Louis Gervais, Mme Colombe King, Mme Denyse Morin,
Mme Jacqueline Page, M. Gaëtan Pineault et M. Lucien Pelletier

Presbytère

C.P. 2181 (Saint-Léonard-Parent), Saint-Léonard, NB  E7E 2M7
Tél. : (506) 423-6403
Téléc. : (506) 423-6825
Courriel :

Président du C.P.P. commun : (à déterminer)
Président du C.P.A.É. : M. Richard Labonté (506) 423-6621
Gérante : Mme Denyse Morin (506) 423-6209

Célébration Eucharistique

Dimanche : 9h30

Historique de la paroisse

1794 : Hilarion Cyr devient fondateur de Saint-Léonard
1938 : Saint-Bruno (Van Buren, Maine) est la première paroisse à se détacher de Saint-Basile. Le territoire qui lui est confié s'étend d'une part, de Fort Kent à Presque Isle, et d'autre part, de Woodstock à Saint-Léonard-Ville.
1850 : Saint-Léonard compte 146 familles.
1854 : Les curés de Saint-Bruno viennent administrer les sacrements dans une petite chapelle rustique construire près de la rivière non loin de notre église actuelle. Un premier registre, ouvert en l'année 1854, inscrit 30 baptêmes où l'on y trouve des noms comme Nichols d'Aroostook, puis MacDonald de Presque Isle, Moulton de Tobique, etc. jusqu'en 1868.
1868 : La paroisse est détachée de Saint-Bruno et organisée par l'abbé McQuirk qui achète la propriété de L. Coombs. Une bâtisse qui appartient à Jean-Marie Parent est achetée et transportée sur le lieu pour servir de lieu de culte temporairement.
1869 : L'abbé Louis Gagnon, dit Belles-Isles, devient le premier curé résident. Il commence la construction de l'église qui est ouverte au culte en 1876. Tous et chacun des curés de la paroisse ont joué un rôle important dans la vie de Saint-Léonard-Parent.
1943 : 75e anniversaire de la fondation canonique sous le nom de Saint-Léonard. En reconnaissance, les paroissiens font ériger un beau monument au Sacré-Coeur-de-Jésus. Il est placé devant l'église face au beau fleuve Saint-Jean.
1946 : Il y a pour les paroissiens un sujet de discussion et pour plusieurs de la rébellion. Les autorités religieuses changent les patrons des 2 paroisses : la ville garde le nom de Saint-Léonard et nous devenons Saint-Antoine-de-Padoue. Il y a confusion à cause de la gare, du bureau de poste et du pont qui portent le nom de Saint-Léonard. N'oublions pas que depuis 1968, nous portons le nom de Saint-Léonard, aussi on ajoute Parent à cause du premier bureau de poste chez Jean-Marie Parent et la gare du C.P. qui porte ce nom.

En cette année 1946, il arrive un événement qui réjouit le coeur de nos paroissiens. C'est l'ouverture de l'école paroissiale qui donne aux enfants l'enseignement jusqu'en douzième année. C'est le rêve du curé Mazerolle qui se réalise. Il a tant prié et fait de sacrifices pour voir ce jour.
1947 : Le curé frappe à bien des portes pour obtenir des religieuses enseignantes. Aujourd'hui, 17 mars, arrivent de France 3 Soeurs Maristes, les soeurs Marguerite Cyr, Joséphine Thériault et Géraldine Violette, toutes trois natives de Van Buren. Elles sont retenues en France durant 10 ans à cause de la guerre. Elles viennent commencer une première fondation mariste en Amérique du Nord. En septembre, elles prennent la direction de l'école.

Les 25 années qui suivent sont marquées par le fait que tous nos jeunes sont réunis sous un même toit. La vie de la paroisse va changer. Donc, avec l'aide des Parent, ont fait des expériences nouvelles et enrichissantes jusqu'au jour où le gouvernement oblige tous les enfants à fréquenter les grandes écoles de la province.

1969 : Centenaire de la paroisse et Mgr Gagnon célèbre la messe d'action de grâces. Que de bienfaits obtenus depuis 1867. La paroisse a donné à l'église 12 prêtres, des frères, 20 religieuses. Elle donne à la société des chefs dignes de ce nom. Elle prépare les enfants pour un avenir meilleur.
1976 : Catastrophe : c'est l'effondrement du plancher de l'église. Une seule petite fille est blessée. Remercions Dieu, car il y a foule à l'église ce jour-là. Les semaines suivantes sont employées à discuter le coût des réparations. On voulait vraiment conserver notre église centenaire. Avec l'aide de M. Eymard Corbin, on obtient un octroi et après de longues semaines, on termine les réparations et aujourd'hui comme hier, bien des voyageurs s'arrêtent pour contempler son charme.
1977 : Notre école ferme ses portes. Les religieuses et nos dévoués professeurs doivent aller ailleurs pour obtenir du travail.
1978 : Pendant 3 ans, il y a un centre de prière au couvent.
1981 : Le Rév. Bertrand Ouellet remplace le curé Thériault.
1983 : Pas de curé! Mgr Desjardins demande aux Soeurs Maristes de prendre la responsabilité de la pastorale paroissiale, avec un bon comité paroissial.
1984 : Le Rév. Narcisse Gagnon arrive en août 1984, et il donne 10 années de service à la paroisse.
1994 : En août, le Rév. Armand Plourde remplace le curé Gagnon. Le curé commence immédiatement à former des comités. En même temps, il commence la visite paroissiale. Il rencontre 238 familles dans les différentes parties de la paroisse. Il y a de nouvelles familles avec des jeunes enfants. C'est un espoir pour l'avenir. Déjà, on forme 2 chorales, et l'année se termine en beauté par un concert de Noël, préparé par les jeunes et les adultes.
nov. 1995-
juin 1997 :

Sr Gaëtane Mazerolle, s.m. agente de pastorale.

Les curés de Saint-Léonard-Parent :

1869-1872 : 
1874-1875 : 
1875-1903 : 
1903-1915 : 
1915-1924 : 
1924-1932 : 
1933-1957 : 
1957-1973 : 
1973-1980 : 
1980-1981 : 
1981-1983 : 
1983-1984 : 
1984-1994 : 
1994-1999 : 
1999-2000 : 
2000-2001 : 

2001-2007 : 
2007-.... : 
P. Louis Gagnon, dit Belles-Isles
P. W. Varilly
P. W. Launière
P. J.-A. Babineau
P. Antoine Comeau
P. Benjamin Saindon
P. Matthieu Mazerolle
P. Irenée Saint-Amand
P. Sylvio Thériault
P. Ronald Bellefleur
P. Bertrand Ouellet
P. Fidèle Poitras
P. Narcisse Gagnon
P. Armand Plourde
EPP* (P. Ernest Dumaresq, c.j.m., modérateur)
EPP* (P. Ernest Dumaresq, c.j.m., modérateur,
         P. Joseph Numbi Phaku Mavambu, f.d.)
EPP* (P. Ernest Dumaresq, c.j.m., modérateur)
EAP* (P. Roland Poitras, i.v.d., modérateur)

*EPP : Équipe de pastorale paroissiale
*EAP : Équipe d'animation pastorale


Référence : Livre-souvenir à l'occasion du 50e anniversaire de la fondation du diocèse d'Edmundston publié par la Revue de la Société Historique du Madawaska (vol. XXIII, numéros 1, 2, 3 et 4), 1995.

Photo : contribution